Habiletés professionnelles
Article
Nouvelle
Étude de cas
Portrait de formateur

4 astuces pour décider mieux et travailler plus efficacement

Qualitemps
par Qualitemps
Qualitemps
4 astuces pour décider mieux et travailler plus efficacement

Chaque jour, dans notre milieu de travail, nous sommes appelés à prendre des décisions. La manière dont nous réagissons à ces choix peut avoir un impact significatif sur notre efficacité au travail, sur la réaction des collègues qui nous entourent ou sur le projet que nous sommes en train de compléter.

Qu’est-ce que la prise de décision? 

C'est un processus cognitif complexe qui implique l'examen et la comparaison d'options pour choisir une action, émettre une opinion ou faire un choix. Ce processus est omniprésent dans notre vie quotidienne, que ce soit pour planifier des vacances, réorienter notre carrière ou négocier un achat immobilier. Cela dit, la prise de décision ne se fait pas toujours dans des conditions optimales et cela peut influencer notre capacité à peser les « pour » et les « contre » de manière objective. Par exemple, le stress peut jouer un rôle dans l’objectivité de notre décision, tout comme l’urgence d’agir peut nous amener à faire un choix rapide ou peu éclairé. Dans ce contexte, il devient nécessaire de s’interroger à savoir quel est notre besoin réel et l’objectif que l’on souhaite atteindre pour éviter d’avoir des réflexions “subjectives” sous le coup du stress, de l’urgence d’agir ou de l’émotion. 

Voici 4 stratégies qui peuvent être mises en place afin de s'assurer des conditions gagnantes pour prendre la décision qui bonifiera votre efficacité.  

1. Envisagez le problème autrement 

Un article de la BDC mentionne qu’il suffit parfois de prendre un pas de recul afin de voir une problématique sous un angle différent et, bien souvent, de trouver des avenues auxquelles nous n’aurions pas pensé. Cela vous aidera à éviter de cibler un aspect précis au détriment des autres. Une astuce simple est notamment de se demander si on peut trouver au moins trois façons différentes d’envisager le problème.  

2. Fondez vos décisions sur des faits 

On peut parfois avoir tendance à prendre des décisions à partir des éléments ou des événements vécus qui nous sont familiers. Toutefois, prendre des décisions sur votre vécu ne s’appliquera pas toujours à votre entreprise où des circonstances différentes doivent être prises en compte. L’idéal est de considérer les preuves que nous avons en main, tel que le mentionne la BDC. Quelles sont les données qui soutiennent votre décision? Y a-t-il des preuves tangibles pour les étayer? Quand une ligne de conduite est suggérée, repose-t-elle sur des données concrètes? Vous éviterez ainsi de vous fier à votre intuition qui peut parfois vous jouer des tours. 

3. Faites le tri de toutes les options proposées 

Cette étape peut sembler simpliste, mais le tri de vos idées doit être réalisé avec la même minutie que l’étape de la collecte de données. Comme le mentionne l’article d’Asana, c’est le moment de considérer toutes les solutions proposées et d’analyser dans quelle mesure chacune d’elles pourrait vous permettre de venir à bout de votre problème initial. Vous devez donc évaluer les avantages et les inconvénients de chaque option et éliminer certaines alternatives. Pour ce faire, il est possible de s’appuyer sur une matrice de décision ou de procéder à une analyse SWOT. 

4. Utilisez la règle des 24 heures 

Se donner la permission de ne pas réfléchir à la question pendant 24 heures peut vous être particulièrement utile lorsque l’enjeu est complexe et que les avenues sont nombreuses, comme le mentionne un article de Morgan Philips Group. Vous connaissez sans doute l’adage « la nuit porte conseil », cela est d’autant plus vrai dans la mesure où vous pouvez mettre votre cerveau à « OFF » pour quelques heures et vous offrir l’opportunité de voir le problème autrement… le lendemain. 

Pour conclure 

Lorsque vient le moment de prendre une décision, la règle d’or sera toujours de se donner le temps! Se donner le temps de réfléchir à toutes les avenues possibles et d’échanger avec nos collègues à ce sujet. Il faut garder en tête que le stress et l’urgence d’agir peuvent affecter notre prise de décision. Nous devons en être conscient et ne pas hésiter à nous laisser une période suffisante pour prendre la décision qui nous permettra de conserver notre efficacité et d’améliorer la situation. En cas de doute, la communication et la prise de décision en équipe restera toujours une excellente initiative pour profiter de l’intelligence collective. 

Pour aller plus loin :

Prise de décision : méthode pour faire le meilleur choix

 

Image by vectorjuice on Freepik

Contactez-nous

Pour en savoir plus sur nos nouveaux services ou nous parler de vos besoins en développement de compétences, contactez nos spécialistes en formation au 514 380-0380 ou par courriel : formationsqt@qualitemps.ca.

Articles similaires

Voir tous les articles de blogue