Travailler avec plus d’un écran

Travailler avec deux, voire même trois écrans, augmente la productivité. Un participant à une formation m’a récemment demandé si des études ont été réalisées à ce sujet. J’ai trouvé la question très intéressante. Voici donc le résultat de notre recherche.

L’étude la plus poussée et la plus souvent citée, réalisée par Janet Colvin, Nancy Tobler et James A. Anderson en 2004 auprès de 180 universitaires, ne laisse aucun doute sur le gain de productivité du travail avec deux écrans. Les participants ont reçu une formation de cinq minutes avant de commencer leur travail sur plusieurs écrans. Tous les participants ont travaillé pendant une heure sur un seul écran puis une autre heure à partir de deux voire trois écrans. La moitié du groupe a travaillé à partir de deux écrans et l’autre moitié à partir de trois écrans.

La tâche à effectuer consistait à corriger des textes Word, des fiches PowerPoint et des tableurs Excel à partir d’un fichier comportant les modifications à apporter. Il s’agit de travaux complexes, mais courants à effectuer sur écran. Les résultats ont permis de démontrer une nette amélioration des performances : hausse de 10 % de la production dans un même temps et 33 % moins d’erreurs. L’étude a aussi conclu que l’ajout d’un troisième écran n’améliorait pas les résultats.

Dans toutes les études similaires, entre 90 % et 98 % des participants ne voulaient plus retourner à un seul écran. L’essayer c’est l’adopter !

Il y a des études qui montrent une hausse de productivité de 10 % et d’autres allant jusqu’à 50 %. Tout dépend des tâches à accomplir. Certains employés en profiteront plus que d’autres :

« On peut dire en général que l’utilisation simultanée de plusieurs écrans représente presque toujours une valeur ajoutée lorsque des informations issues de plusieurs sources doivent être regroupées. L’utilisation d’un ou de plusieurs écrans peut par ailleurs améliorer la productivité. »

BakkerElkhuizen, fabricant d’accessoires pour ordinateurs des Pays-Bas

Donc, quand cela devient-il intéressant d’utiliser deux écrans plutôt qu’un seul ? L’étude de Colvin et de ses collègues démontre qu’un second écran est un bon investissement conduisant à de meilleures performances à condition que l’utilisateur passe plus de 21 % de son temps à recueillir des informations provenant de plusieurs sources. Mais étant donné que le prix des écrans n’a cessé de baisser depuis 2004, le seuil de rentabilité se situe maintenant sans doute bien en deçà de 20 %.

Les avantages d’écrans multiples sont :

  • Gérer plusieurs tâches en même temps
  • Comparer ou copier des documents
  • Garder l’œil sur un service de veille ou une messagerie
  • Concilier deux usages

Plus grand n’est pas nécessairement mieux

Une autre étude, menée par l’université de l’Utah, voulait approfondir celle de l’équipe de Colvin. Elle était consacrée aux effets de la taille de l’écran et du nombre d’écrans sur les performances de l’utilisateur. Outre les tailles d’écran courantes de 18 à 22 pouces, cette équipe s’est intéressée aux  écrans larges (wide screen) dont la diagonale est de 22, 26 et 30 pouces qui permettent d’apposer deux pages ou applications côte à côte sur un seul et même écran.

Il en ressortait clairement qu’il existe un lien direct entre la taille de l’écran et le gain de temps réalisé. Plus l’écran est grand et plus le gain de temps est important. On sait déjà que l’on gagne du temps en utilisant deux écrans plutôt qu’un seul. Cette étude-ci a montré que le gain de temps maximum est obtenu avec un écran large de 26 pouces ou avec deux écrans de 20 pouces. Dans les deux cas, la productivité augmente de plus de 40 % par rapport à un seul écran de 18 pouces.

Les dimensions des écrans

La taille d’un écran est la mesure de sa diagonale : un écran de 20 po mesure 20 po de son coin supérieur gauche à son coin inférieur droit. Mais ce n’est pas tout ! Les proportions entre la largeur et la hauteur diffèrent entre les écrans. Un écran relativement standard aura une proportion pouvant aller de 4:3 à 8:5. Les écrans larges dont il est ici question ont des proportions de 16:9 ou plus.

L’ergonomie

Les êtres humains sont adaptables… pour le meilleur et pour le pire. Bien des gens s’adapteront sans se poser de questions à un environnement physique qui est loin d’être optimal et des maux risquent d’en découler. L’ergonomie veut d’abord adapter le mieux possible l’environnement physique à la personne qui l’utilise.

« Il convient de souligner un point ergonomique important, à savoir que le travail à partir de plusieurs écrans implique une rotation du cou plus importante et une situation d’inconfort au niveau du cou et des épaules. »

BakkerElkhuizen

Un écran suffisamment grand et une disposition optimale des écrans peuvent pallier en grande partie la tension musculaire évoquée plus haut. Il convient donc de trouver un équilibre entre les conséquences sur la santé et le gain en matière de productivité.

Les écrans devraient être du même modèle. Ils doivent aussi être absolument détachés du clavier et leur angle d’inclinaison ainsi que leur hauteur doivent être facilement ajustables.

Deux aspects sont essentiels en ce qui concerne la disposition optimale des écrans : l’angle des écrans l’un par rapport à l’autre et par rapport à l’utilisateur ainsi que la distance de vision.

Travailler sur deux écrans de 22 ou de 24 po tout en respectant les règles de l’ergonomie nécessite une distance de vision d’environ 80 cm (70 à 90 cm ci-dessus). Si la distance est trop faible, il faudra utiliser un bras support pour les écrans, à moins de remplacer le bureau…

Voilà les grandes lignes. Pour le reste, ça dépend ! Si vous utilisez un écran principal pour traiter des documents et un écran secondaire pour les palettes de mise en forme et des logiciels d’appoint, l’écran principal devra être situé droit devant vous et l’écran secondaire sera situé à droite ou à gauche de vous. La taille de l’écran est de préférence 19 po ou plus de sorte que l’inclinaison du cou demeure minimale pour une performance optimale.

Si vous passez plus d’un tiers de votre temps à traiter des données provenant de plusieurs sources, il est préférable de disposer les écrans symétriquement en face de vous.

Diminution des impressions !

Un effet non négligeable de l’utilisation de deux écrans est la diminution des impressions. En effet, au lieu de comparer un document affiché sur un écran avec une copie imprimée, il est généralement plus facile et plus efficace de comparer les deux versions sur des écrans disposés côte à côte. Sans compter que l’édition étant effectuée directement dans le document informatique, nul besoin de retranscrire ensuite les changements dans le document.

En résumé, l’utilisation de deux ou trois écrans procure ces avantages :

  • Augmentation de la productivité et diminution des erreurs
  • Meilleure ergonomie et plaisir accru au travail
  • Option plus verte grâce à une consommation moindre de papier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *